• • Fascination }

Fascination, le premier fansite français sur Fascination, de Stephenie Meyer.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nouvelle - L'erreur humaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chenzy
Lycéen(ne)
Lycéen(ne)


Nombre de messages : 194
Age : 21
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/08/2008

Détails
Listening to: Lovebug, Burnin'up, Little Bit Longer....
Loving: Nick Jonas
Watching: Hannah Montana

MessageSujet: Nouvelle - L'erreur humaine   Sam 1 Nov 2008 - 18:16

J'ai vu que des histoires ne concernant pas Twilight avaient été postées donc je vous propose de découvrir une histoire....un peu tordue Mr Red.

Dites moi vos avis !!

L'erreur Humaine




I
Août 2040
Je suis seule, toute seule.

Je ramassais le bout de papier qui avait le malheur de se trouver là, pâle comme la mort et immobile comme une profonde minute de cris assourdissant à en arrêter le temps.
Je déchiffrais les mots, incompréhensibles, incertains. Ils me procuraient de la joie comme du désespoir d’avoir était simplement trahie. La seule chose que je savais, c’est que si ces mots étaient faux, alors la douleur serait telle qu’elle me crierait de me planter une lame de couteau, surement moins douloureuse que la tristesse que j’éprouverais. Hélas, tant de fois, j’avais étais victime d’absurdité, de mensonges et trahisons, qu’est-ce qui me disait, que cela, était vrai ?
Mes yeux se posèrent une ultime fois sur les mots écris à l’encre bleue que j’aimais tant : Je t’aime Natia.
Je me surpris à caresser le bout de papier avec espoir. Puis je levais le menton, et mon regard s’arrêta sur le miroir. Je découvris du gris, du noir. Un sourire retourné, des yeux éteints. Une pâleur de cadavre. Je mis un certain temps avant de comprendre que cette image sordide, qui me regardait avec frayeur, n’était rien d’autre que la mienne.
Qui pourrait aimer un mort vivant ? Surement pas Miguel, garçon à l’image d’ange, qui me servait de meilleur ami. Des années durant, j’avais rêvé d’un jour où les sentiments que j’éprouvais pour lui me seraient renvoyés. Mais cette horrible année, les sentiments n’avaient étaient que plus forts. Ce n’étaient pas des sentiments d’amour, mais des sentiments de détresse.
Je voulais qu’il me protège, m’emmène loin de la mort et me prenne dans ses bras étroitement pour que je me sente enfin en sécurité. Qu’il me susurre des « je t’aime », des « je suis là » où encore des « c’est finit ». Mais le cauchemar n’était pas terminé. Il commençait.
Miguel ne m’avait pas éloigné de la mort. Il ne m’avait pas rapproché non plus. Non. La mort était trop proche, l’avalant comme un petit garçon démuni de force et de maman pour se protéger.

Miguel mort.
Ma famille, morte.
Le monde, mort.
Moi,
Seule au monde.
Des larmes perlèrent, réveillant une atroce souffrance et une terreur horrible au creux de mon ventre.






**********

II
Que faire quand on n’a personne ?

Je n’aimais pas ça du tout. N’être écoutée par personne. Ne pas pouvoir parler des choses qui me préoccupaient. Hélas, il y avait bien une raison à cela.
Je voulais leur dire ce qu’il y avait dans ces foutus journaux que je me bornais à écrire. Tant de messages de détresses envoyés à ma famille qui ne l’était pas. Communication coupée. Tant de messages de détresse qui en réalité avaient déjà pris place dans leur vie. Et moi, je m’acharnais à leur dire, il faut fuir, il faut fuir, mais ils le savaient en fait déjà, et moi, je ne l’avais compris de cette manière.
J’avais découvert que j’avais étais trahie.
Je repensais à ce maudit vase, ressemblant au fruit défendu. « N’y touche pas !! Je ne lis pas ton journal intime moi ! » S’écriait ma mère à chaque fois. Des secrets écrits sur des maudits papiers, ben voyons !!
Ce n’était pas que mon entourage ne jouait pas bien son rôle, parents, frères, sœurs. C’était pire !! C’est que mes parents frères, sœurs, ne l’étaient pas.
Je n’avais aucun lien de parenté avec ceux que je croyais de ma famille. Et après cette annonce brutale, je découvrais qu’ils n’étaient plus de ce monde.

********

III
Flash Back : Il y a deux ans

J’attrapais mon sac rapidement, ainsi que mon ordinateur portable et mes feuilles mélangées.
- Nat !! Miguel t’a laissé trois messages !! Hurla ma mère.
- Pas grave ‘Man, je lui en parlerais au collège. A plus !!
Le soleil resplendissait, et c’est avec un sourire immense que je courais attraper ma navette pour vivre ma toute dernière journée de quatrième. Les vacances m’attendaient enfin. Je rêvais déjà de la plage au sable fondu, avec Kenza et Miguel.
Je retrouvais justement mes deux meilleurs amis, assis au fond de la navette. Kenza agitais ses deux mains avec un sourire qui m’annonçait bonnes nouvelles, alors que Miguel boudait pitoyablement.
- T’es vache !! Lâcha celui-ci.
- Bonjour, soit dit en passant, répliquais-je, acide.
- J’ai hâte de tout te raconter, évidemment, Mig n’a rien voulu écouter, et j’ai du attendre ta venue pour enfin ouvrir la bouche, rétorqua Kenza.
Miguel grogna, pour exprimer une fois de plus son mécontentement. Je prenais place à ses côtés, en soupirant. Sa moue boudeuse était craquante, ainsi que ses cheveux blonds-châtains ébouriffés. Ses mèches pointaient dans tous les sens, tombant presque en dessous de ses oreilles.
- T’es vache, reprit-il, amer.
- Qu’est-ce que j’ai fais ?
- Qu’est-ce que j’ai fais !! M’imita-t-il grossièrement, en prenant des intonations aigues et jouant avec des gestes idiots avant de tourner brusquement la tête, et de me fusiller de ses yeux bleus perçants.
- Quoi ! Dis-moi à la fin !!
- Je t’ai envoyé des messages parce que madame ne répondait pas !! Et toi, tu n’as pas levé le petit doigt !! Bien sur, les amis ne sont jamais là quand on en a besoin ! !
- Et !!! S’indigna Kenza. Moi aussi je suis ton amie, tu ne m’as rien demandé du tout !!
Abasourdie, je découvrais avec horreur que Miguel était très sérieux. D’humeur joyeuse quotidienne, il me foudroyait d’une haine intense.
- Je te déteste, murmura-t-il. Il se leva, froidement, lâcha un papier et traversa la navette, en prenant soin de ne pas tomber sous peine que nous tournions dans un virage, et que la navette était magnétisée contre les railles du mur.
Le papier était plié en deux, sur sa face visible était écrit : promet moi de l’ouvrir, c’est important, prend au moins en considération ces mots s’il te plait, mais surtout, ne l’ouvre pas avant deux ans, si la tentation t’obsède, tant pis pour toi, la souffrance s’empara de toi.




Voilà est-ce que vous voulez la suite ? (La fin, plutôt ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-eva.skyrock.com/
Alice_Cullen
Touriste
Touriste


Nombre de messages : 29
Age : 25
Localisation : Forks
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'erreur humaine   Mer 12 Nov 2008 - 13:21

Han c'est super !!!!!
moi je veux bien la fin = )
c'est vraiment bien écrit, j'aime assez l'atmosphère qui est créée...
j'espère que tu mettras la fin
Kisu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chenzy
Lycéen(ne)
Lycéen(ne)


Nombre de messages : 194
Age : 21
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/08/2008

Détails
Listening to: Lovebug, Burnin'up, Little Bit Longer....
Loving: Nick Jonas
Watching: Hannah Montana

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'erreur humaine   Jeu 13 Nov 2008 - 18:53

Je suis contente que quelqu'un ait aimé !! ça fait toujours plaisir...

Alors voici la fin, mais en fait après cette fin, j'ai écris une suite. A vous de voir, certains trouveront que c'est mieux de finir ainsi, ou alors peut être souhaiteriez-vous connaitre le futur de Natia.

IV
Janvier 2040
Le mot, la surprise, la connaissance.

En ce mois de juillet, dans notre funèbre année 2040, je dépliais ce papier qui m'obsédait depuis un an et des broutilles. Le cœur mortifié, je ne savais ce qui se passerait, si je l'ouvrais sept mois avant la date donnée.
Mais Miguel avait disparu depuis le jour de la navette. Jamais il n'était revenu. Et je savais que tout était dit dedans. Alors, curieuse, j'ouvrais :
Natia, la fin du monde est proche. La neige n'existe plus, mais le froid perdure. Bientôt, il fera la même température en été et en hiver. Les degrés seront de douze à quinze, environ. Je ne pense pas que l'on pourra trouver plus froid ou plus chaud.
Je déménage, loin, très loin de ce capharnaüm que représente notre ville. Deux ans après les mots que j'écris, la guerre s'installera.
Il faut que tu saches. Tu es orpheline, tu n'as jamais eu de parents. Tu as été crée comme les autres E.S.C. Excuse moi, je voulais que tu le saches le plus tardivement possible, car je connais la douleur qui t'envahira quand tu apprendras que tu es une E.S.C et que...moi aussi, j'en fais parti. J'ai trouvé les papiers.
Natia. Si tu avais répondu, je n'aurais pas déménagé. Je t'aurais protégée. Je me suis fortement quereller avec mes parents, et j'ai fait le serment de partir avec eux si tu n'étais pas là pour m'en empêcher.
J'imagine que j'aurais dit « je te déteste » et oui je dirais cela car je déteste le fait que je ne plus t'aimer à présent.
Mon ange. Adieu.


**********

V
Juillet 2040
La guerre, la mort, la solitude.

Je pleurais une nouvelle fois sur mon couvre-lit, pendant que ma fausse mère tapait à ma porte pour me consoler.
Je n'avais plus personne à aimer, avec qui rigoler de la vie. Notre planète souffrante, nous avait appelés maintes fois, en criant qu'elle n'allait pas bien et que le drame prenait toute la place. Raz de marrée, Cyclones, Séismes.
Et personne ne réagissait. Au fil des années, les hommes inventaient des machines pour se protéger, mais jamais pour arrêter. Ils étaient heureux, se qualifiaient d'intelligents et pensaient faire d'énormes progrès. Oui, de très gros progrès. Mais notre terre bien aimée, qui criait sa douleur, ne voulait plus de tout ça. Elle voulait quelque chose de beaucoup plus fort, pour ainsi prouver que la fin du monde avait était prévue depuis des années, et la date s'arrêtait enfin.
La moitié des femmes ne pouvaient plus enfanter. Il y avait les Chanceuses et les Condamnées. Peu à peu, les Chanceuses ne vivaient plus. Encore aujourd'hui, les enfants ne manquaient pas, les hommes s'étaient fait à l'idée que « la nature est bien faite » « il faut de la place pour tout le monde » « trop c'est trop, réduisons les accouchements. »
Mais il y avait les créateurs d'E.S.C, enfants spécialement créés. Ceux qui ne voulaient pas voir le monde s'éteindre.
Généralement, les demandeurs étaient des femmes, qui se plaignaient de ne plus être aimées sous peine qu'elles ne servaient « plus à rien ». Les demandeurs étaient les gens qui étaient pour les créateurs d'E.S.C.
Les Condamnées ne voulaient plus attendre que certaines Chanceuses leur offre l'un de leurs enfants. Les Créateurs, créaient l'image que souhaitaient les Condamnées.
Dans une bonne partie du globe, les Chanceuses vivaient normalement, avec un mari, des enfants à inscrire normalement à l'école. La vie battait son plein et sa bonne humeur dans les villes pour Chanceuses. Les Condamnées n'avaient pas le droit de pénétrer dans ses villes réservées.
Mais ma mère était une Condamnée en infraction. Et moi, je n'étais qu'une E.S.C. Miguel savait que je trouvais horrible cette création de « faux » enfants. J'étais complètement contre, et je souhaitais par-dessus tout défendre leur cause dans le futur.
Mais je faisais partie d'entre eux. Et cela me faisait souffrir.
Irrévocablement souffrir.

**********


VI
La guerre

Toutes mes années de collège, j'avais était journaliste de l'école. J'adorais écrire. Et dans mes écrits, je défendais les causes humaines. Mes parents, qui n'éprouvaient aucun désir à lire ce qui me servait de passe-temps, m'avaient trahie.
Evidemment, ils ne voulaient pas craquer et m'apprendre qu'eux même, étaient mes pires ennemis, comme je les décrivais si méchamment dans mes journaux.
La guerre avait éclaté. Ma sœur Nima était morte de maladie. Mon frère avait était tué par une Condamnée, qui le prenait pour fils de Chanceuse. Mes parents s'étaient battus atrocement, jusqu'à une funèbre mort. Et Miguel était venu me sauver.
Alors que je gisais à terre, tremblant de peur en fixant le cadavre de Eko, mon frère ; un ange était venu m'emmener au paradis.
- C'est moi Natia, tu n'es pas morte. Tu m'as tellement manquée.
Deux jours entiers, j'avais sangloté dans ses bras. Il ne souhaitait par revenir, il ne pouvait pas revenir me voir. Mais la guerre s'était révélé précoce, il venait alors pour ne pas me voir périr.
Autour de nous, le froid, les cendres, la puanteur, les cadavres, le silence que je trouvais pourtant assourdissant.
Il n'y avait plus rien, rien de rien. Sauf lui et moi.
- Pourquoi n'es-tu pas venu me chercher pour que l'on parte ensemble ? Criais-je entre plusieurs sanglots.
- Parce que si je revenais avant deux ans, ils ont juré me tuer. Je préfère mourir et te savoir vivante.
D'épouvantables fourmis remontèrent ma colonne vertébrale. J'allais être complètement seule, sans personne pour m'aider à me suicider.
- Mais je suis une Chanceuse !! Je dois vivre !!
- Mais justement !! Cherche des survivants !!
- Tu crois que je pourrais vivre sans toi ??!!
- Je l'espère.
Sa montre étrange se mit à clignoter, et il s'éloigna de moi à une vitesse folle. Sans me laisser le temps de réagir, je me tordais en deux en agrippant mes mains sur le dessus de ma tête. Mes oreilles, non-habituées à un bruit si tonitruant me firent d'autant plus souffrir.
Quand enfin je relevais la tête, je découvrais avec des sueurs d'agonies que l'explosion avait laissé des flammes à l'emplacement de Miguel.
Par terre, un papier virevoltant vînt se poser sur le béton poisseux, devant mes yeux. Le pressant contre mon cœur, je pleurais avant de me décider à rentrer dans le peu qui restait de chez moi, seule, complètement seule.


Dernière édition par Chenzy le Sam 15 Nov 2008 - 10:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-eva.skyrock.com/
Alice_Cullen
Touriste
Touriste


Nombre de messages : 29
Age : 25
Localisation : Forks
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'erreur humaine   Jeu 13 Nov 2008 - 20:33

OMG j'ai adoré...Elle est vraiment bien cette fin !!!!!
J'aime énormément, ça m'a beaucoup touchée...je suis en pleurs...= S non mais c'est super émouvant...
Mouah je suis une fan de ton texte = )
Encore une suite??pourquoi pas (oui oui je sais je suis trés mais alors vraiment trés curieuse...XD) même si je pense qu'une fin comme ça est super pourquoi pas voir ce que ça donne avec un petit plus = )



Kisu


--->> je vais faire un tour sur ton blog...= )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chenzy
Lycéen(ne)
Lycéen(ne)


Nombre de messages : 194
Age : 21
Localisation : Paris
Date d'inscription : 18/08/2008

Détails
Listening to: Lovebug, Burnin'up, Little Bit Longer....
Loving: Nick Jonas
Watching: Hannah Montana

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'erreur humaine   Sam 15 Nov 2008 - 17:35

Pour la suite-suite, tu peux simplement cliquer là ==> http://twilight-eva.skyrock.com/9.html

Je te remercie pour tout, et je suis contente que ça t'ai plu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-eva.skyrock.com/
Alice_Cullen
Touriste
Touriste


Nombre de messages : 29
Age : 25
Localisation : Forks
Date d'inscription : 15/08/2008

MessageSujet: Re: Nouvelle - L'erreur humaine   Sam 15 Nov 2008 - 22:50

Merci beaucoup = )
je suis déjà allez faire un petit tour mais j'ai pas encore eu le temps de tout regarder d'ailleurs j'y retourne...lol
Mouah oui ça m'a beaucoup plus
Nyappy kisu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle - L'erreur humaine   Aujourd'hui à 19:42

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle - L'erreur humaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE] erreur [240] : file open
» nouvelle position amoureuse
» Nouvelle chaîne: Max TV
» Nouvelle habillage pour TMC et 16/9
» Erreur E20 sur certaines chaines

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• • Fascination } :: Hors - Fascination :: Off topic :: Fan Arts-
Sauter vers: